Fred Roudet joue de la trompette depuis l’âge de 6 ans, expérimente très tôt l’Harmonie municipale puis glisse dans les musiques ivoiriennes (Appoloss Diaby), sud-américaines (Son de Gazo, Jiripoca), turques (Alain Blesing et Senem Diyici), funk (Tombad), puis Jazz, avec Gérard Maimone et Jean Cohen, avec lesquels il joue toujours en trio (MCR Maimone-Cohen-Roudet).

Il fait partie de La Tribu Hérisson où il croise aussi Jean-Pierre Drouet, Louis Sclavis, Beñat Achiary, Joëlle Léandre, Michel Godard, Laurent Dehors et d’autres. En 2006 , il intègre la Marmite Infernale de l’ARFI avec Envoyez la suite ; à partir de 2008 et jusqu’en 2015, il rejoint le Turak Théâtre (Michel Laubu – 5 spectacles créés, de nombreuses tournées en France et à l’étranger). Il joue dans le Réseau I-MuZZic dirigé par Bruno Tocanne. Il crée Mona avec Elodie Pasquier (quintet avec Teun Verbruggen, Hilmar Jensson et Romain Dugelay). Il devient un de ceux du Possible(s) Quartet imaginé par Rémi Gaudillat en 2012 (Laurent Vichard, Loïc Bachevillier). En 2013, il intègre le nonet Over The Hills (opéra de Carla Bley et Paul Haines Escalator Over The Hill).
Une quinzaine de concerts et un album sorti en décembre 2015 salué par Carla Bley et Steve Swallow.
En 2018, il rejoint la compagnie Impérial sur une nouvelle formation de huit musiciens.